Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La prise en charge ostéopathique de la sciatique et des sciatalgies.

La prise en charge ostéopathique de la sciatique et des sciatalgies.

Le 15 avril 2017
La prise en charge ostéopathique de la sciatique et des sciatalgies.

Qu’est-ce que la sciatique et la sciatalgie?

La sciatique est une compression du nerf sciatique entrainant une douleur, un fourmillement le long de son trajet et ou une perte de force musculaire. Cette compression est le fait d’une hernie discale.

On parlera de sciatalgie dans le cas d’une douleur, fourmillement ou d’une perte de force musculaire sur le territoire du nerf sciatique en l’absence d’une hernie discale. Il s’agit alors d’une inflammation du nerf due à une irritation par une structure environnante comme un muscle spasmé par exemple.

Quels sont les symptômes de la sciatique?

La sciatique et la sciatalgie présentent les mêmes symptômes. Ceux-ci peuvent varier d’un patient à l’autre, dans tous les cas il s’agit du type de symptôme d’une névralgie, une perte de sensibilité, d’une hypersensibilité, de paresthésie (fourmillement) ou de perte de force musculaire. Plusieurs de ses différents symptômes peuvent être présents avec une intensité plus ou moins importante. Il peut s’agir alors de douleurs sur le territoire du nerf sciatique ou d’une des racines nerveuses le composant c'est-à-dire au niveau de la fesse, de l'arrière de la cuisse et de la jambe jusqu'à la plante du pied. La douleur peut également passer sur l'avant de la jambe et le haut du pied. Enfin elle ne peut se situer sur l'ensemble du trajet décrit ou uniquement sur une partie de celui-ci.

Comment l’ostéopathie peut-elle traiter les sciatiques/sciatalgies?

Dans le cas de la sciatique il s’agira de traiter une hernie discale je vous renvoie une fois encore à l’article.

En cas de sciatalgie l’approche sera différente et dépendra des tensions inhérentes à chaque patient et à leur vécu. Le siège de la tension pouvant varier en lui-même, au sein du bassin au niveau de la hanche via le muscle piriforme, le long du membre inférieur, etc. Ainsi de nombreux aspects peuvent influer sur le nerf et l’irriter. Du système digestif jusqu’à l’équilibre des appuis au sol ceux-ci pouvant dépendre de nombreux facteurs (horizontalité du regard, oreille interne, l’occlusion dentaire). Il est donc très difficile voire impossible de donner une solution sans énumérer de manière exhaustive l’ensemble des différents mécanismes du corps. Cependant en redonnant de la mobilité aux différentes structures du corps l'irritation disparaîtra et donc les symptômes également.