Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > les séquelles des accidents de la voie publique pris en charge par l'ostéopathie, le whiplash.

les séquelles des accidents de la voie publique pris en charge par l'ostéopathie, le whiplash.

Le 15 juin 2017

Le corps peut s'adapter aux différents traumatismes et aspect de notre vie quotidienne. Cependant la violence de certains chocs peut être au-delà de ce que le corps est capable de compenser. Le cas le plus fréquent est ce qu'on appelle l'accident de la voie publique. Cela peut également arrivé dans certaine chute lié au sport comme l'équitation, ski, etc.

Qu'est-ce qu'un AVP (accident de la voie publique)? Qu'est-ce que le whiplash?

Un accident de la voie publique est le plus souvent une collision impliquant un véhicule (vélo, voiture, 2 roues à moteur). Soit la collision a lieu entre deux véhicules soit elle implique un piéton en plus d'un véhicule. Outre le choc évident de la collision on retrouve également souvent un contrecoup dans ce type d'accident le plus souvent une chute. Il est important de noter que même un choc en apparence sans grande violence peut provoquer un whiplash.

En ostéopathie, nous accordons une grande importance à l'axe cranio-sacré. cette structure comprend le crane, la colonne vertébrale et le bassin. L'ensemble a une mobilité qui lui est propre. Lors d'un AVP l'une des extrémités est souvent immobilisée par le sol ou par le siège et ceinture de la voiture pour un passager. L'autre extrémité est projetée par le choc avant d'être ramené en arrière par l'élasticité des structures du corps. On parle alors de whiplash ou coup de fouet. Ce type de mouvement est très traumatisant pour la mobilité de l'axe cranio-sacré et aura des répercussions sur l'ensemble du corps. 

Quels sont les signes de séquelles d'un AVP et d'un whiplash?

Si dans la majeure partie des cas les séquelles dépendront de l'accident, le whiplash lui en revanche présente souvent les mêmes symptômes.

Tout d'abord les signes du whiplash peuvent apparaitre très longtemps après l'accident, parfois plus de 10 ans. Le whiplash va entrainer des blocages au niveau du bassin et du crâne. On peut donc retrouver des douleurs dans le bas du dos, le bassin et les membres inférieurs. Mais également des cervicalgies, des maux de tête, des troubles du sommeil. Les nerfs s'occupant du système digestif sortant du crâne on peut retrouver des troubles digestifs. Ces mêmes nerfs influant sur le rythme cardiaque on peut retrouver des sensations d'angoisses et d'oppressions.

Comment l'ostéopathie peut traiter le whiplash et les séquelles d'AVP?

Le whiplash est une perte de mobilité de l'axe cranio sacré. Cela implique une bonne mobilité des méninges qui entoure le système nerveux central dans le crâne et le long de la colonne vertébrale jusqu'au coccyx mais aussi la bonne mobilité des os des différentes structures de cet axe et du liquide dans lequel baigne le système nerveux central.

Les chocs subit lors de l'accident peuvent également être pris en charge. Les tissus du corps vont réagir au choc en se densifiant perdant ainsi un peu de leur élasticité et provoquant des douleurs. L'ostéopathie permet de leur rendre cette mobilité intrinsèque.

Il est donc intéressant de consulter un ostéopathe à la suite d'un AVP même si vous ne sentez pas de douleur particulière. Mais en préventif de futur problème lié à un whiplash. N'hésitez pas à prendre contact avec votre ostéopathe.